rose

Le Macaron de Fille Framboise-Litchi

  Le Macaron de Fille Framboise-Litchi...

Je l’assume totalement. J’aime le rose. Mes fleurs préférées sont les roses anciennes rose pâle, je mange toujours les guimauves roses en premier, je stabilote mes dossiers avec du fluo rose, mon bureau est d’ailleurs infecté de post-it roses, je bois de la grenadine parce que je trouve ça trop joli dans la bouteille et les aventures de la panthère rose n’ont aucun secret pour moi….

Pourtant le rose, ce n’est pas forcément réservé aux filles…et quoi de mieux pour réconcilier la gente masculine avec nos envies bizarres de placarder du rose partout que de leur faire goûter ce joli petit macaron Framboise-Litchi….comme ça, l’air de rien…

 

Pour faire cette petite douceur féminine, j’ai choisi en guise de ganache une confiture gourmande pour sa légèreté et sa fraicheur, naturellement de couleur Rose et volontairement rapide et simple à réaliser.

Et par conséquent un parfum de fruits de filles : des framboises (congelées avant la fin de l’été) pour leur peps et leur subtile acidité et des litchis pour leur douceur et leur goût délicat…

 

Le résultat me satisfait totalement. Il est un peu plus original que le traditionnel et adoré Macaron à la framboise et n’est pas trop sucré.

 

Lors de la dégustation, les cobayes ont également eu l’air d’apprécier ce macaron…et bizarrement ce ne sont pas forcément les filles qui en ont mangé le plus…chut !!

 

Allez les filles ! Faîtes-le test ! Voilà la recette !

 

La recette : Pour environ 45 Macarons

 

Ingrédients:

 

100g de framboises fraîches ou surgelées

100g de litchis frais ou en boîtes

1 sachet de Vit’pris sans cuisson

 

200g de poudre d’amandes

310g de sucre glace

150g de blancs d’œufs

90g de sucre semoule

Du colorant en poudre Rose Framboise (ou 20 gouttes de colorant rouge Vahiné)

Réalisation de la confiture-rapide Framboise-Litchi:

 

Etape 1 : Décongelez préalablement si nécessaire les framboises. Décortiquez ou videz de leur jus les litchis.

Etape 2 : Mixez une minute les fruits avec un sachet de Vit’Pris sans cuisson.

Etape 3 : Laissez prendre 3 heures au réfrigérateur.

 

Encore une fois, je ne vous avais pas menti…plus facile comme confiture, c’est impossible ! Bien sûr, cette confiture simplifiée ne se conserve que 15 jours au réfrigérateur…je vous parie que de toutes façons avec ou sans Macarons, elle disparaîtra bien avant…

 

Les coques de macarons :

 

Etape 1 : Préparez 4 feuilles de papier sulfurisé aux dimensions de votre plaque à pâtisserie.

Etape 2 : Tamisez au tamis très très fin (la texture lisse des coques en dépend) la poudre d’amandes et le sucre glace. Mélangez et réservez.

Etape 3 : Montez les blancs en neige très ferme avec une pincée de sel.

Etape 4 : Ajoutez progressivement le sucre semoule puis une très petite pointe de couteau de colorant Rose. Battre le mélange une dernière fois pour répartir uniformément le colorant.

Etape 5 : Mélangez très délicatement à la maryse les blancs (devenus roses) au mélange poudre d’amandes-sucre glace. Le résultat doit être lisse, mais pas trop liquide.

Etape 6 : Remplissez la poche à douille lisse.

Etape 7 : Dressez des petits ronds sur le papier sulfurisé de la taille des macarons souhaités.

Etape 8 : Laissez sécher pendant au moins une heure voire plus….

Etape 9 : Faîtes cuire au four pendant 15 minutes à 150°C. Sortir du four et laissez refroidir les coques avant de les décoller …la coque doit se détacher facilement…si tel n’est pas le cas, rajoutez quelques minutes de cuisson… (Il faut apprivoiser son four !).

 

Etape 10 : Remplissez la poche à douille de confiture Framboise-Litchi et garnir les coques de macarons entre elles.

Etape 11 : Conservez dans une boîte en fer au réfrigérateur.

 

 

Cette recette a été réalisée pour le Plateau de 160 Macarons que je vous propose de découvrir, si vous ne l’avez pas encore fait, dans la Fabuleuse Histoire du Plateau de 160 Macarons

 

Vous pouvez également retrouver sur le site les recettes des autres Macarons préparés à cette occasion et visibles sur la photo :

-       Les Macarons Menthe-Chocolat

-       Les Macarons au Kiwi

-       Les Macarons Citron (même recette que les Macarons au Clair de La Lune mais sans utilisation des pistaches…..)

A très bientôt les filles!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rosée de Macarons à la salade de Fleurs...

Rosée de Macarons à la salade de fleurs

Un macaron délicat à la rose, au bleuet et au souci….

Non, mon intention n’était pas de célébrer les 40 ans de Woodstock ou de rendre hommage à la génération hippie en créant un macaron Power Flower…..Mais la coïncidence de cette date anniversaire et de la réalisation de ce macarons à base de fleurs était trop belle pour ne pas le mentionner…

A la base, l’idée de ce macaron m’est venue grâce au mélange « Salade de fleurs » que mon partenaire de site, Terre Exotique, m’a gentiment envoyé et fait découvrir.

Qui, parmi nous, n’a pas rêvé de pouvoir agrémenter ses recettes de jolies fleurs parfumées, colorées et comestibles…à la manière des grands chefs ? Seulement, on ne s’improvise pas apprenti-herboriste en enfilant des bottes, en s’armant d’un sécateur et en courant au milieu de son jardin…Non ! Le risque d’intoxication serait trop grand…Alors pour faire plus simple et moins dangereux, j’ai utilisé ce mélange de fleurs préparé par Terre exotique : du souci, du bleuet et de la rose…..des couleurs magnifiques et un parfum incomparable.

Je sors enfin le nez de ce bocal champêtre (difficile de refermer le couvercle une fois le nez dedans) et ça y est, je l’ai ma recette à base de fleurs : je ferai un macaron rose sur lequel de toutes petites fleurs roses, bleues et jaunes viendront se poser avec une ganache au chocolat blanc et à l’arome de rose.

Et quelle surprise quand à la sortie du four, je découvre que les pétales, disposées  sur mes coques de macarons, n’ont absolument pas bougé à la cuisson : aucune coloration (moi qui craignait qu’elles brûlent) : elles sont intactes et toujours aussi colorées ! De vraies petites merveilles impressionnistes….On dirait des pétales sorties d’un herbier, des minuscules coups de pinceaux colorés, gravés sur la coque du macaron…Me voilà tout à coup parti à Giverny prés des nymphéas l’espace d’une bouchée…

Je divague, je divague….Donne ta recette Marine au lieu de papoter…

 

Ingrédients : pour environ 50 macarons

 

200g de poudre d’amandes

310g de sucre glace

150g de blancs d’œufs

90g de sucre semoule

Du colorant Rose ou Fuchsia en poudre

 

200g de chocolat blanc

4 cuillères à soupe de crème épaisse

De l’eau de Rose

Mélange « Salade de fleurs » (Terre exotique)

 

Réalisation :

 

 La garniture à la rose et aux fleurs :

Etape 1 : Faîtes fondre au bain-marie le chocolat blanc.

Etape 2 : Hors du feu, y ajoutez la crème épaisse, deux cuillères à soupe d’eau de Rose et une cuillère à soupe du mélange « Salade de fleurs ».

Etape 3 : Laissez prendre 2 heures au réfrigérateur.

 

Les coques de macarons : 

Etape 1 : Préparez 4 feuilles de papier sulfurisé aux dimensions de votre plaque à pâtisserie.

Etape 2 : Tamisez au tamis très très fin (la texture lisse des coques en dépend) la poudre d’amandes et le sucre glace. Mélangez et réservez.

Etape 3 : Montez les blancs en neige très ferme avec une pincée de sel.

Etape 4 : Ajoutez progressivement le sucre semoule puis une très petite pointe de couteau de colorant rose en poudre. Battre le mélange une dernière fois pour répartir uniformément le colorant.

Etape 5 : Mélangez très délicatement à la maryse les blancs (devenus roses) au mélange poudre d’amandes-sucre glace. Le résultat doit être lisse, mais pas trop liquide.

Etape 6 : Remplissez la poche à douille lisse (à venir très bientôt les trucs et astuces pour remplir une poche à douille seul(e) sans en mettre partout….si si c’est tout à fait possible !).

Etape 7 : Dressez des petits ronds sur le papier sulfurisé de la taille des macarons souhaités. Sur la moitié des coques, déposez délicatement quelques pétales de fleurs.

Etape 8 : Laissez sécher pendant au moins une heure voire plus…. (Pour cette recette, j’ai eu un imprévu m’obligeant à quitter la maison avant la cuisson des macarons….6h de séchage plus tard la cuisson n’a posé aucun problème…).

Etape 9 : Faîtes cuire au four pendant 15 minutes à 150°C. Sortir du four et laissez refroidir les coques avant de les décoller …la coque doit se détacher facilement…si tel n’est pas le cas, rajoutez quelques minutes de cuisson… (Il faut apprivoiser son four !).

Etape 10 : Remplissez la poche à douille de ganache à la rose et aux fleurs et garnir les coques de macarons entre elles.

Etape 11 : Conservez dans une boîte en fer au réfrigérateur.

 

Les macarons se conservent très bien au congélateur dans des boîtes plates…Il suffira ensuite de les sortir une demi-heure avant de les servir et de les placer au réfrigérateur…

 

Petite idée d’accompagnement : J’ai servi ces macarons avec un thé glacé (pour ne pas changer) dans lequel j’ai plongé des glaçons contenant eux aussi leurs petites pétales de fleurs…Un petit rappel très facile à réaliser…

 

 

 

 

 

Les "Tites" Génoises

 

Les "Tites" Génoises

Ou le résultat d’une après-midi passée avec Super-copine…

 Qu’est ce que vous faîtes-vous pendant vos après-midi entre copines ? Du shopping ? Du papotage ? De l’aquagym ? Vous visionnez le dernier film pseudo-romantique ?

 Quand on appartient à la famille des gourmand(e)s, des « gueules sucrées » comme disent certains et que, par chance, on compte parmi ses amies une autre accro au sucre qui (et ça ne gâche rien) sache en plus manier fouet, maryse et poche à douille….que fait-on ? On s’organise une après-midi de pâtisserie à 4 mains….

 

(Je vous l’accorde, sur la photo seules trois mains sont visibles nettement….mais bon, on devine qu'il y en avait quatre….)

 

Remarque : Quand on a des copines qui n’ont jamais fait cuire un cake de leur vie (on en a toutes une, et qui le vit très bien d’ailleurs en plus…. comment ? Que dis-je ? Serait-ce possible de vivre sans avoir goûté à la joie de fabriquer un bon gâteau que l’on a regardé cuire patiemment le visage presque collé à la vitre du four ?)….ou des copines qui achètent des gâteaux en poudre à mélanger ou pire des pâtes à gâteaux toutes prêtes qu'il suffit de faire cuire pour pouvoir dire « c’est moi qui l’ai fait ! », l’après-midi atelier-pâtisserie fonctionnera aussi…

Sauf que la réalisation d’une recette prendra du temps, qu'il vaudra mieux faire quelque chose de simple genre muffins (la préparation d’une forêt noire pourra en effet faire peur à une néophyte …) et qu’il faudra surveiller le moindre de ses gestes pour ne pas retrouver des morceaux de coquilles d’œuf dans la pâte….Mais bon, vous aurez au moins la satisfaction d’avoir appris à votre ami(e) que Non ! Les gâteaux tout prêts ce n’est pas bon ! Et Oui, on peut en faire des bien meilleurs tout(e) seul(e) sans grande difficulté en ayant ensuite le droit de crier sur tous les toits : « Oui, c’est moi qui l’ai fait ! »…Et qui sait, vous allez peut-être, en partageant votre passion, réussir à contaminer vos ami(e)s…. (C’est beau de rêver…).

 Revenons-en à nous moutons, ou plutôt revenons-en à cette épopée de l’après-midi pâtisserie entre copines….

Ingrédients nécessaires à la réussite de cette expérience ? Une après-midi (complète : il faut qu’il y ait assez de temps pour faire des pauses thé-papotage), deux copines (gourmandes), des placards remplis de sucre, chocolat, colorants alimentaires… et quelques heures plus tard : Oh Magie ! Apparition d’une multitude de petits gâteaux-plus-fille-c’est-pas-possible qui pourraient nourrir toute une armée de pom-pom girls américaines…maxi-colorés, maxi-caloriques (…enfin juste ce qu’il faut en réalité) et maxi-délicieux surtout !

Et comme on est des filles hyper cools, Super-copine et moi, on n’en est pas resté aux gâteaux roses de filles…on a aussi pensé aux garçons avec une version bleue (un peu layette certes mais version garçon quand même !)….

 Plus sérieusement, cette recette est également l’occasion de réviser ses classiques en travaillant la recette d’une bonne génoise, toute simple mais goûteuse qui pourra servir de base à une multitude de gâteaux individuels ou familiaux…

Ici, Super-Copine et moi avons réalisé des génoises en moules individuels ainsi que des bébés génoises, coupées en deux et garnies de plein de bonnes choses, le tout accompagné de beaux glaçages colorés….

 

Ingrédients :

Pour les génoises :

160 g de sucre en poudre

5 œufs

160 g de farine

Un sachet de sucre vanillé

40g d'huile

Pour la garniture des génoises :

 Du Nutella…

De la confiture de lait...

De la ganache au chocolat au lait (confectionnée avec 100g de chocolat au lait fondu au bain-marie auquel on ajoute 10cl de crème liquide chaude, avant de laisser prendre au froid une heure)…

 

Pour le glaçage :

200g de sucre glace

2 blancs d’œufs

Des colorants alimentaires (ici, rose et bleu en poudre)

Des vermicelles au chocolat…..

Réalisation :

Etape 1 : Préchauffez le four thermostat 5.

Etape 2 : Dans une terrine placée au bain-marie frémissant, mélangez au batteur électrique le sucre et les œufs pendant 2 minutes.

Etape 3 : Hors du feu, continuez à mélanger au batteur électrique pendant 15 minutes jusqu’à obtention d’un beau mélange mousseux.

 

Etape 4 : Incorporez le sucre vanillé, la farine et l’huile.

Etape 5 : Bien mélangez jusqu’à obtention d’une pâte onctueuse.

Etape 6 : Remplir des moules individuels, préalablement beurrés et fariné, aux deux tiers et faites  cuire environ 35 minutes en surveillant la cuisson.

Etape 7 : A la sortie du four, laissez refroidir avant de démouler délicatement.

 

 

Etape 8 : Coupez les génoises en deux dans leur largueur en utilisant un couteau sans dents puis tartinez de Nutella, de confiture de lait ou de ganache au chocolat au lait.

Etape 9 : Préparez les glaçages en battant les blancs d’œufs en neige avant d’y incorporer le sucre glace avec une maryse.

Etape 10 : Divisez le glaçage en deux et ajoutez à chaque masse un des deux colorants (rose et bleu).

Etape 11: Répartissez le glaçage à la cuillère sur les génoises. Saupoudrez de vermicelles au chocolat.

Etape 12 : Laissez sécher le glaçage pendant au moins deux heures.

 

Variantes :

-Se la jouer moins fille et ne pas mettre de colorants pour de jolies génoises au glaçage blanc.

-Se la jouer moins calorique et ne pas garnir les génoises (un peu dommage quand même…)

-Se prendre pour un bisounours et faire des génoises de toutes les couleurs de l’arc en ciel…. (Oui, j’avoue y avoir pensé…)

 Quelque soit votre choix, je vous souhaite à toutes et à tous de trouver de véritables ami(e)s avec qui partager votre passion culinaire le temps d’une après-midi…Merci Super-copine ! (pour la journée pâtisserie et pour m’écouter patiemment quand je parle gâteaux pendant des heures).

 Petit mot de dernière minute : un chat-testeur de glaçage constitue un plus indéniable pour la réalisation de cette recette….

 

 

 

 

 

 

 

Les Mignonettes-Meringuettes

 

 

Les Mignonettes-Meringuettes

Une petite pause gourmandise et fraîcheur au milieu d’une après-midi d’été avec ce thé noir à la violette servi glacé, accompagné de ses bâtonnets de meringue à la Rose et à la Violette…

 

 

Quand il fait chaud, la pause café et la pause goûter peuvent être remplacées par un thé glacé servi de quelques gourmandises légères, colorées et très parfumées…

 

N’ayant plus de poudre d’amande en stock, je ne pouvais pas me lancer dans une nouvelle recette de macarons. Je décide alors de confectionner des meringues : la recette est simple, rapide et presque inratable…il suffit d’être extrêmement patient au moment de la cuisson car ces petites douceurs aiment les siestes prolongées tapis au fond du four…

 

Comme à mon habitude, je suis incapable de suivre une recette toute simple  et j’ai besoin d’y ajouter ma petite touche, mon petit grain de sel…

Aussi, je décide de donner à mes petites meringuettes une forme originale et de les confectionner en forme de bâtonnets…toutes réunies dans un grand verre, la présentation me convient et change de l’assiette de meringues traditionnelles…

 

Et comme les macarons, il me faut des arômes et de la couleur…Pour accompagner mon thé noir préféré : celui  à la violette, je choisis les parfums violette et rose pour ces petites meringues…et pour les couleurs, je puise dans ma collection de colorants alimentaires en poudre et en déniche un couleur vieux-rose et un colorant noir qui, utilisé à petite dose, donne un beau gris-mauve qui rappelle la violette…  

 

Ni une, ni deux….j’ai ma recette ! En route pour les Mignonettes-Meringuettes parfums Rose et Violette !

 

Avant de commencer, je prépare mon thé à la violette (celui de chez Alice-Délice) et une fois infusé, je le place au réfrigérateur pour qu'il attende patiemment ses petites copines les meringuettes…

 

 

 

 

Ingrédients pour les Mignonettes-Meringuettes:

 

2 blancs d’œufs

100g de sucre glace

1 pincée de sel

Quelques poussières de colorant alimentaire en poudre rose et noir (ou mauve)

De l’arôme violette

Quelques gouttes d’eau parfumée à la Rose

 

Réalisation :

Etape 1 : Montez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel.

Etape 2 : Rajoutez en trois fois le sucre glace aux blancs en fouettant entre chaque étape. Vous devez obtenir une masse très brillante.

Etape 3 : Séparez la préparation en deux masses.

Etape 4 : Dans une première masse, rajoutez quelques gouttes d’arôme violette et une toute petite pointe de couteau de colorant noir en poudre (ou de colorant mauve). Mélangez rapidement en donnant un dernier coup de batteur électrique.

Etape 5 : Procédez de même avec la seconde masse en ajoutant une demi cuillère à café d’eau de rose et une toute petite pointe de couteau de colorant alimentaire rose.

Etape 6 : Mettez une des deux préparations dans une poche à douille lisse et formez des bâtonnets sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.

Etape 7 : Faîtes de même avec la seconde masse colorée.

Etape 8 : Faîtes cuire à 100°C pendant une heure.

Les Meringuettes doivent se décoller toutes seules une fois refroidies.

 

Servez vos Mignonettes-Meringuettes avec un verre de thé noir à la violette glacé, servi avec beaucoup de glaçons…

 

 

Variantes : Si vous maîtrisez le maniement de la poche à douille, laissez libre cours à votre imagination en mélangeant les deux couleurs comme je l’ai fait : cela vous donnera des mignonettes-meringuettes bicolores…ou des  mignonettes-meringuettes roses avec des petits points mauves….ou des meringuettes roses avec petites zigzags mauves…..

 

             Si vous ne maitrisez pas la poche à douille, vous pouvez vous contenter de réaliser des petits ronds….

            

             Si vous de disposez pas de colorants alimentaires, vous pouvez très bien réaliser des meringuettes blanches…et de même si vous de disposez pas d’arôme de violette ou d’eau de rose, vous pouvez parfumer vos meringuettes avec de la fleur d’oranger, du citron, des sirops…et même les réaliser natures !

 

Bonne petite pause gourmande à tous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site